Sous la direction de Jean Delorme et Philippe Granarolo ; Préface de Marcel Conche : Eloge de l’équilibre

La terre et l’homme sont malades. C’est donc autour de la notion d’équilibre, trop souvent méprisée, que devront se construire des solutions raisonnables pour l’atteindre. L’équilibre n’est pas un état, c’est une conquête, une mise en harmonie de forces et d’énergies opposées, la résolution de tensions et de conflits qui sont la règle ainsi que l’on compris les premiers philosophes grecs comme les médecines orientales mentionnés dans cet ouvrage.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .