Mathieu Chauffray : Qu’est-ce que l’humour ?

Les débats sur l’humour portent souvent sur la liberté d’expression. Mais un effort de définition peut nous aider à le penser comme un outil de langage et une caractéristique des personnes. Comme n’importe quel outil, sa valeur dépend de l’usage que nous en faisons : liant social très puissant et véritable vecteur d’idées, il peut aussi se révéler destructeur dans les humiliations ou les ravages du sarcasme. L’auteur se propose d’examiner les définitions classiques de l’humour pour les questionner. Est-il réductible à la moquerie? Pouvons-nous l’appliquer, au contraire, comme un baume sur nos plaies? Enfin, l’humour peut-il être considéré comme une disposition à surprendre et à être surpris pour lier les amitiés ou développer les savoirs?
Si l’humour est une vertu intellectuelle, il dépend de nos vertus morales autant que de nos compétences rhétoriques. C’est le point de vue qui sera défendu dans cet ouvrage, qui envisage de traiter les divisions générées par l’humour, mais aussi les relations tissées grâce à lui lorsqu’il provoque l’étonnement, la gaîté et la connaissance de réalités jusqu’alors inaperçues.
Mathieu Chauffray est professeur de philosophie au lycée de la Malgrange, à Nancy, et enseignant à l’Université de Lorraine

 

Vrin – Chemins Philosophiques
128 pages – 11 × 18 × 0,8 cm
ISBN 978-2-7116-2702-8 – septembre 2020
Posted in Brèves, Histoire de la Philosophie and tagged , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).