Caterina Réa : Dénaturaliser le corps. De l’opacité charnelle à l’énigme de la pulsion

La trajectoire de ce livre inscrit le corps humain dans le panorama interdisciplinaire des sciences humaines. Champ de bataille et objet du débat intellectuel et académique actuel, le corps est ici présenté comme lieu de dénaturalisation, comme production incessante d’institution et d’une création tant sur le plan singulier que social. La psychanalyse trouve une importance centrale : le corps opaque de la phénoménologie se mue ainsi en corps pulsionnel, traversé par la représentation et, par là, continuellement façonné par le pouvoir de l’imaginaire.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .