Guillaume Barrera : Les lois du monde

Montesquieu est un auteur à la fois familier et lointain. Il nous a enseigné le rejet du despotisme, l’idée moderne de constitution, les bienfaits du commerce, le gouvernement des mœurs et des manières… Mais ce grand legs a tant innervé nos habitudes de pensée qu’il nous dissimule l’étendue universelle d’une œuvre devenue aujourd’hui passablement désaffectée.
L’ambition du présent ouvrage n’est pas de restituer tel pan ou telle leçon d’une pensée étincelante, mais qui souvent se dérobe, elle est de saisir toute l’ampleur d’une philosophie soucieuse d’embrasser la condition humaine dans ses formes les plus riches : le cœur de l’homme, le commerce des deux sexes, les passions politiques, l’esprit des nations, la force et la violence.
Dans le triangle que constituent la liberté, la religion et le commerce, l’auteur de l’Esprit des lois explore les multiples combinaisons qui déterminent, ou qui entravent, l’accès des États à la puissance et à la postérité : tel est, écrit Guillaume Barrera, le vrai dessein de Montesquieu. Ce penseur est d’abord un politique. Il n’est ni le philosophe ni le sociologue qu’on décrit ordinairement ; il fait bien autre chose qu’une œuvre de science : il entend agir par son œuvre.

LES LOIS DU MONDE. Enquête sur le dessein politique de Montesquieu [2009], 512 pages sous couv. ill., 140 x 225 mm. Collection L’Esprit de la Cité, Gallimard -étu. ISBN 9782070785629.
Parution : 08-10-2009.

Posted in Philosophie Politique and tagged , .