Joël Balazut : Art, tragédie et vérité

Hölderlin, Nietzsche, Aristote et le psychanalyste Jacques Lacan, ont renouvelé dans le même sens la lecture de la tragédie. Ils ont vu en elle la mise au jour conjointe de l’essence de l’homme et de l’essence de l’art, celui-ci étant compris comme le lieu même du dévoilement originel du monde. Or, une telle question du sens de la tragédie – ou du tragique – est à ce point difficile que ces quatre auteurs, chacun ayant son langage et son angle d’attaque propres, ne seront pas de trop pour nous aider à l’élucider.

Posted in La Philosophie dans tous ses états and tagged , .