Jürgen Habermas : le discours philosophique de la modernité

Depuis que Hegel a voulu réconcilier la raison avec le réel (son célèbre « le réel est rationnel »), depuis que le Réel a charrié – voire pour certains, ne se définit que par – les massacres de masse, les génocides et les camps, nombre de philosophes ont dénoncé les Lumières et Hegel, les droits de l’individu et le salut par l’Histoire.
Jürgen Habermas entreprend ici une histoire des discours critiques que l’époque moderne n’a cessé de tenir sur elle-même. Notamment, les trois réactions à l’entreprise hégélienne : celle de gauche (la philosophie de Marx exaltant la praxis), celle de droite (libérale-conservatrice) et la « postmoderne ». À Heidegger, Bataille, Foucault, Derrida, tous encore obnubilés par le sujet et la raison instrumentale, Habermas oppose une pensée « postmétaphysique ».

LE DISCOURS PHILOSOPHIQUE DE LA MODERNITÉ. Douze conférences [1988], trad. de l’allemand par Christian Bouchindhomme et Rainer Rochlitz, 518 pages sous couv. ill., 125 x 190 mm. Collection Tel (No 379) (2011), Gallimard -étu. ISBN 9782070746323.
Parution : 05-01-2011.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .